Tour de France 1991 : les vrais chiffres du dopage

Mise à jour le 18/08/2017 - cyclisme-dopage.com

Greg Lemond, vainqueur du Tour précédent aborde celui-ci au summum de sa forme, convaincu de pouvoir l'emporter facilement. Ce ne sera qu'une descente aux enfers qu'il décrit dans le livre de Pierre Ballester, Le Tour de France en questions : "L'année précédente, l'équipe s'était adjugée le classement final par équipes du Tour et, cette fois, on ne parvenait pas à placer des gars parmi les cinquante premiers. J'ai ensuite explosé dès la première étape pyrénéenne et je n'ai jamais pu par la suite redevenir le coureur que j'avais été avant ce Tour."

Lorsque le Tour fait étape à Rennes, Lemond porte le maillot jaune. Pendant ce temps, les PDM sont touchés par une mystérieuse maladie. Ils quitteront la course un à un.

L'EPO venait de faire son entrée dans les pelotons. Greg Lemond termine 7ème et... premier des coureurs non cités dans l'annuaire du dopage !

Le classement final - L'autre classement - Les participants

Statistiques

Equipes Coureurs Epinglés Top 10 Epinglés Podium Epinglés Cadres Epinglés
Z 9 3 1 0 0 0
CARRERA-JEANS 9 5 1 1 1 1
PDM-CONCORDE 9 2 0 0 0 0
BANESTO 9 2 2 2 1 1
ONCE 9 3 0 0 0 0
GATORADE 9 3 1 1 1 1
LOTTO-SUPERCLUB 9 3 0 0 0 0
MOTOROLA 9 2 1 0 0 0
AMAYA SEGUROS 9 2 0 0 0 0
CASTORAMA 9 4 2 2 0 0
HELVETIA 9 1 1 0 0 0
RYALCO-POSTOBON 9 3 0 0 0 0
ARIOSTEA 9 4 0 0 0 0
RMO-MAVIC-LIBERIA 9 6 1 1 0 0
TVM-SANYO 9 2 0 0 0 0
PANASONIC 9 4 0 0 0 0
WEINMANN 9 2 0 0 0 0
HISTOR-SIGMA 9 5 0 0 0 0
TOSHIBA 9 1 0 0 0 0
BUCKLER 9 1 0 0 0 0
TONTON TAPIS 9 1 0 0 0 0
CLAS-CAJASTUR 9 2 0 0 0 0
Total 198 61 10 7 3 3
Pourcentage   30,8%   70%   100%  

Epinglés : nombre de coureurs ayant contrevenu au règlement antidopage. Entrent dans cette catégorie : les coureurs ayant été contrôlés positifs (y-compris par constat de carence ou hématocrite > 50%), ayant reconnu s'être dopé, ayant été sanctionnés (par la justice, leur fédération ou leur équipe) dans le cadre d'affaires liées au dopage. N'y entrent pas, par exemple, ceux dont l'échantillon B s'est révélé négatif.
Top 10 : nombre de coureurs présents dans les 10 premiers du classement général final.
Podium : nombre de coureurs présents dans les 3 premiers du classement général final.
Cadres : liste non disponible.



Le classement final

(Selon le classement publié par memoire-du-cyclisme.net)





L'autre classement

Ce que serait le classement si on excluait tous les coureurs impliqués dans des affaires de dopage au cours de leur carrière.

Les participants

Z

63 années d'existence, 74 affaires, soit 1,17 par an

CARRERA-JEANS

21 années d'existence, 5 affaires, soit 0,24 par an

PDM-CONCORDE

7 années d'existence, 15 affaires, soit 2,14 par an

BANESTO

38 années d'existence, 29 affaires, soit 0,76 par an

ONCE

18 années d'existence, 18 affaires, soit 1 par an

GATORADE-CHATEAU D'AX

LOTTO-SUPERCLUB-MBK

MOTOROLA

AMAYA SEGUROS

15 années d'existence, 10 affaires, soit 0,67 par an

CASTORAMA

HELVETIA

RYALCO-POSTOBON

11 années d'existence, 2 affaires, soit 0,18 par an

ARIOSTEA

10 années d'existence, 1 affaire, soit 0,1 par an

RMO-MAVIC-LIBERIA

7 années d'existence, 5 affaires, soit 0,71 par an

TVM-SANYO

25 années d'existence, 25 affaires, soit 1 par an

PANASONIC-SPORTLIFE

20 années d'existence, 9 affaires, soit 0,45 par an

WEINMANN-EDDY MERCKX

HISTOR-SIGMA

TOSHIBA

BUCKLER

34 années d'existence, 14 affaires, soit 0,41 par an

TONTON TAPIS-CORONA

CLAS-CAJASTUR

6 années d'existence, 2 affaires, soit 0,33 par an



En savoir plus