L'actualité du dopage



La justice ouvre une enquête sur l'équipe américaine dont Lance Armstrong est le leader

07/11/2000 - Le Monde - Fabrice Lhomme

Extraits

(...)

LE PARQUET de Paris a ouvert une enquête préliminaire, à la mi-octobre, visant l'équipe cycliste américaine US Postal, dont le leader est Lance Armstrong, vainqueur des deux derniers Tours de France. (...) La justice a été mise sur la piste de l'équipe US Postal par une lettre anonyme, parvenue il y a quelques semaines au procureur de la République de Paris. Dans sa missive, le « corbeau » indiquait notamment que des agissements suspects avaient été détectés par une équipe de télévision, France 3, lors du dernier Tour de France.

Interrogé par Le Monde, le directeur de la rédaction nationale de France 3, Hervé Brusini, a indiqué qu'une équipe de journalistes de la chaîne publique avait, lors du Tour de France 2000, en juillet, « repéré un étrange ballet dans le sillage de l'équipe US Postal ». Selon M. Brusini, les images et les documents réunis par les reporteurs « constituent une base de travail intéressante, mais encore insuffisante pour donner lieu à une diffusion de cette enquête. Nous ne porterons ce sujet à la connaissance du public que lorsque nous aurons tous les éléments pour le faire ».

Au cours du dernier Tour de France, après l'arrivée d'une étape dans les Alpes, une puissante voiture, immatriculée en Allemagne et garée dans le périmètre réservé à l'US Postal, avait attiré l'attention d'une équipe de France 3. Deux hommes, qui ne semblaient pas faire partie de l'encadrement sportif de la formation américaine, avaient été surpris en train de charger cette voiture avec des sacs en plastique. La voiture avait ensuite pris la direction de l'autoroute avant de bifurquer vers une route départementale où les deux inconnus, qui estimaient sans doute être à l'abri des regards indiscrets, avaient déchargé les fameux sacs.

A l'intérieur de ces sacs se trouvaient des compresses, des tampons, des plaquettes de médicaments et des emballages de produits, la plupart étrangers, notamment allemands. A plusieurs reprises, lors du Tour 2000, un scénario identique s'est reproduit, toujours avec la même voiture. Les sacs suspects contenaient-ils des produits dopants ? Pour le moment, rien ne permet de l'affirmer. Des expertises sur les flacons ramassés sur le bord de la chaussée pourraient permettre de déterminer s'il s'agissait de substances interdites. Les précautions prises pour s'en débarrasser semblent attester, aux yeux des policiers, leur caractère éminemment suspect.

(...)

Au cours du procès Festina, qui se tient à Lille depuis le 23 octobre, plusieurs prévenus, experts ou témoins ont ainsi émis des doutes sur les performances du cycliste américain. L'ancien entraîneur de l'équipe Festina, Antoine Vayer, s'est dit par exemple stupéfait de constater que, dans les étapes de montagne, Armstrong développait plus de puissance au fur et à mesure de la montée. « Humainement et physiologiquement, ce n'est pas possible », avait conclu M. Vayer (Le Monde du 30 octobre). Lors du Tour 1999, qu'il avait remporté après s'être miraculeusement guéri, quelques années plus tôt, d'un cancer des testicules, Lance Armstrong avait été mis en cause pour avoir utilisé une pommade contenant des corticoïdes.



Lire l'article en entier

Voir aussi : Portrait de Lance Armstrong