Actualité du dopage



Les dopés du Tour étaient tous malades

10/08/2000 - Libération avec AFP


Alors comme ça des mauvais esprits seraient en train de s'acharner sur de pauvres «forçats de la route», malades de surcroît. D'accord, 45 % des 96 contrôles effectués sur 71 coureurs lors du dernier Tour de France se sont révélés positifs (...). Et la plupart des coureurs, dont l'identité n'a pas été révélée par le Conseil français de prévention et de lutte contre le dopage, avaient pour la plupart de bonnes raisons d'avoir recours à des produits interdits.

(...)

L'ancien champion du monde belge Claude Criquelion, aujourd'hui directeur sportif de l'équipe Lotto, s'est déclaré (...) «scandalisé», mais en s'étonnant que l'on puisse douter de la bonne foi des coureurs. «Tous les médecins savent que les asthmatiques ou les personnes victimes d'allergies sont de plus en plus nombreux. Mais quand c'est un coureur cycliste qui est asthmatiquee ou allergique, ça devient scandaleux. Comme si un cycliste ne pouvait pas être malade ni se soigner...»

Luis Garcia del Moral, médecin de Lance Armstrong, est également très remonté: «Il n'y a aucun cas de dopage dans le peloton. Les cyclistes ont présenté avant le Tour les documents nécessaires pour pouvoir utiliser ces substances, bien qu'elles figurent sur la liste des produits interdits. Quand leur usage est justifié légalement, elles deviennent des produits thérapeutiques.» CQFD en quelque sorte.

Lire l'article en entier