L'actualité du dopage



Non-lieu dans l'affaire US Postal

08/2002 - L'Equipe

Extraits

Tout avait commencé par l'envoi d'un courrier anonyme à la justice française, suite à une enquête menée par des journalistes de France 3 lors du Tour de France 2000. Tout finit dans un quasi anonymat par une ordonnance de non-lieu rendue fin août par la juge d'instruction Sophie-Hélène Chateau, chargée du dossier. (...) Ce non-lieu ne constitue donc pas une surprise dans la mesure où aucune mise en examen n'avait été prononcée dans cette affaire, les analyses n'ayant pas permis d'identifier de produits dopants.

Par ailleurs, Lance Armstrong, quadruple vainqueur du Tour de France, a toujours formellement démenti avoir pris quelque produit dopant que ce soit. Trois semaines avant le départ du Tour 2002, l'Américain, lassé comme jamais, avait exprimé son mécontentement avec véhémence : « Maintenant ça suffit ! Ils ne veulent pas comprendre pourquoi nos échantillons sont propres ! »

(...)

Sans surprise, la formation US Postal, par la voix de son porte-parole Dan Osipow, a également fait part de son immense satisfaction suite à la décision rendue par la justice française. « C'est ce que nous avions dit depuis le début et nous sommes évidemment ravis. Je ne pense pas que Lance soit au courant, car c'est aujourd'hui un jour de fête aux Etats-Unis, mais je suis persuadé qu'il sera soulagé en l'apprenant. » Et d'ajouter non sans faire le bravache. « Nous savions depuis le début que ce serait ainsi. C'était honteux. Nous avons collaboré avec les autorités dans la mesure de nos moyens. Nous avons fait tout ce que l'on pouvait en tant qu'équipe pour faire avancer les choses. Pourquoi cela a pris autant de temps ? Il faut leur demander. »

Lire l'article original