Actualité du dopage

Le président de l'UCI accusé d'avoir couvert le contrôle positif de Contador


10/09/2013 - nouvelobs.com


L'élection pour la présidence de l'Union cycliste internationale, qui aura lieu le 27 septembre à Florence, amuse ou atterre, au choix, les observateurs du cyclisme depuis plusieurs mois. Mardi, elle a pris un nouveau tour avec des accusations graves d'un camp contre l'autre, révélées par le site spécialisé Velonews.

Le document résume un dossier de 54 pages qui a été présenté en juin au comité directeur de l'UCI. Le président actuel Pat McQuaid, déjà soupçonné de complaisance avec Lance Armstrong, y est visé par cinq accusations graves :

- L'UCI a tenté de couvrir le contrôle positif au clenbuterol d'Alberto Contador en 2010, durant sa victoire sur le Tour de France, en échange d'une somme d'argent, mais la révélation du contrôle par les médias l'en a empêché ;

- A l'été 2012, McQuaid et son prédécesseur Hein Verbruggen ont sollicité 250.000 euros de la part d'un propriétaire d'équipe contre la promesse d'aider cette équipe et le cyclisme dans le pays de l'équipe - le propriétaire a refusé ;

- L'UCI a "entretenu une relation de corruption" avec une autre équipe qui ne payait pas certains employés et permis à cette situation de perdurer ;

- Le rapport "indépendant" de l'UCI qui innocentait Lance Armstrong après la révélation de son contrôle positif à l'EPO sur le Tour 1999 a été partiellement écrit et édité par les avocats de l'UCI et financé par Armstrong lui-même - Pat McQuaid venait d'être élu ;

- McQuaid a accepté une entorse au règlement de l'UCI et autorisé le retour de Lance Armstrong en 2009 dès le mois de janvier, au Tour Down Under, contre la promesse de participer au Tour d'Irlande, organisé par des proches de Pat McQuaid.

(...)

Pat McQuaid a démenti dans un communiqué :

"Les accusations contenues dans ce soi-disant dossier sont de pures inventions. Ils sont complètement fausses et ne sont pas soutenues par la moindre preuve. [...]

Il s'agit d'une attaque calomnieuse et diffamatoire contre ma personnel, avec un agenda politique à la fois complètement transparent et totalement méprisable."

Le dossier d'accusation de McQuaid a été monté par le Russe Igor Makarov, président de la fédération russe de cyclisme, propriétaire de l'équipe Katusha et adversaire de Pat McQuaid au sein de l'UCI. Makarov soutient l'adversaire de Pat McQuaid à sa réélection, le Britannique Brian Cookson.

Cookson s'est empressé de réagir dans un communiqué :

"Ces allégations [...] sont clairement très sérieuses. Pour le bien de l'UCI et du cyclisme, elles doivent immédiatement faire l'objet d'une enquête par les autorités compétentes."


Lire l'article en entier




Cette page a été mise en ligne le 10/09/2013


Cette page a été mise en ligne le 10/09/2013