Actualité du dopage



D'Hont accuse Ullrich

26/05/2007 - L'Equipe avec AFP

Extraits

L'étau se resserre autour de Jan Ullrich, l'un des derniers anciens coureurs de l'équipe T-Mobile à n'avoir pas avoué s'être dopé au cours de sa carrière. Dans l'édition de dimanche de Bild, Jeff D'hont, ancien soigneur de l'équipe allemande, à l'origine de la vague d'aveux en publiant le mois dernier ses mémoires, charge un peu plus le vainqueur du Tour de France 1997.

«En France, je lui ai injecté une fois de l'EPO dans le bras, assure d'Hont (...). Cela a duré environ dix secondes, c'est comme si on injectait de l'insuline à un diabétique. (...) Cela serait bien pour lui qu'il mette tout sur la table, il se sentirait plus libéré.» L'ex-soigneur, qui s'était toujours refusé de citer les coureurs nommément, n'a pas totalement accablé Jan Ullrich. «Il a fait comme tous les autres, a-t-il lancé, avant d'ajouter : si tout le monde était propre, Ullrich aurait gagné le Tour de France au moins dix fois»

A la retraite forcée depuis février et sa mise en cause dans l'affaire Puerto, Jan Ullrich avait alors clamé son innoncence (...). Sa position devient de plus en plus intenable au fil des jours.

Lire l'article en entier


Cette page a été mise en ligne le 28/5/2007.