Actualité du dopage



Pot belge : 23 personnes jugées avant la fin de l'année

08/02/2006 - Tageblatt

Extraits

Vingt-trois personnes, dont l'ex-soigneur belge Freddy Sergant et l'ex-directeur sportif adjoint de l'équipe française (...) AG2R Laurent Biondi, seront jugées avant la fin de l'année pour une affaire de dopage par le tribunal correctionnel de Bordeaux.

L'ancien coureur professionnel Laurent Roux et l'ex-champion du monde de VTT Christophe Dupouey ont également été renvoyés devant le tribunal correctionnel par la chambre de l'instruction de la Cour d'appel de Bordeaux, dans un arrêt rendu le 31 janvier.

Les autres prévenus sont des coureurs professionnels moins connus ou des amateurs du sud de la France.

Ils sont soupçonnés d'avoir participé (...) à un trafic de »pot belge» (...) venant des Pays-Bas, transitant par la Belgique à destination de la France. Plus de 3000 doses auraient été importées par ce réseau entre janvier 2002 et janvier 2005. (...)

Le procès devrait avoir lieu avant la fin de l'année, selon le parquet de Bordeaux. Les prévenus risquent jusqu'à 10 ans de prison.

»C'est une des premières fois qu'on a l'ensemble de la chaîne, des fournisseurs aux consommateurs», a indiqué à l'AFP une source proche de l'enquête. »Nous avons une vision panoramique du réseau et on a tous les milieux de la compétition. Certains ont un niveau d'excellence et d'autres un niveau régional.»

(...)

Ce dossier met également en évidence l'usage sportif de ces produits mais également extra-sportif, d'anciens cyclistes restant dépendants de ces drogues après avoir arrêté la compétition.

»Certains sont tombés dans un rapport de dépendance» envers des produits dopants qu'ils prenaient lors des compétitions, notamment des courses de type »Six jours»(...) précise la même source.

Le Belge Freddy Sergant, considéré comme le principal pourvoyeur de »pot belge», et son épouse avaient été remis en liberté le 2 janvier après un an de détention provisoire dans ce dossier. Sergant, âgé de 63 ans, était le soigneur de l'équipe belge ADR à la fin des années 80.

Freddy Sergant est notamment renvoyé pour »importation, détention et cession de produits stupéfiants et produits dopants» et Laurent Biondi pour »transport, détention, offre ou cession et acquisition de produits stupéfiants ainsi qu'usage», selon une source judiciaire.

»Nous ne sommes pas surpris par la décision rendue», a déclaré à l'AFP l'avocat bordelais des époux Sergant, Me Gérard Danglade. »Mais j'espère qu'ils ne repartiront pas en prison. L'épouse est en marge de tout cela. Lui a un rôle plus actif, c'est évident.»

»Il y a une offre (de produits dopants) qui est indiscutable, a ajouté l'avocat. Mais la demande est beaucoup plus importante que l'offre présentée. Ce n'est pas une pratique généralisée mais cela se trouve chez des professionnels comme chez des amateurs

(...)

L'affaire avait débuté par une enquête préliminaire en 2003 après le signalement par la Fédération française de cyclisme suite à un contrôle antidopage positif sur une course amateur.

Elle s'était accélérée en janvier 2005 avec un vaste coup de filet à Cahors, Bordeaux, Marseille, Tarbes, mais aussi en Belgique, où une enquête judiciaire est toujours en cours.


Lire l'article en entier


Cette page a été mise en ligne le 26/2/2006.