Actualité du dopage



Le cycliste Raimondas Rumsas incarcéré en Italie

29/06/2005 - Yahoo / AFP

Extraits

Raimondas Rumsas (...) a été rattrapé par la justice, interpellé puis incarcéré mercredi en Italie à Lucques (Toscane) en exécution d'un mandat d'arrêt européen délivré par le juge français chargé de l'affaire, a-t-on appris de source judiciaire.

Les carabiniers avaient reçu d'Interpol le mandat d'arrêt délivré par le juge de Bonneville (Alpes françaises) en charge de l'affaire de dopage dans lequel Rumsas est impliqué aux côtés de son épouse, Edita, et d'un médecin polonais prescripteur de produits dopants, Krzystof Ficek.

(...)

Il a été incarcéré à la maison d'arrêt de San Giorgio à Lucques.

Le procureur de Bonneville, Vincent Le Pannerer, a indiqué à l'AFP qu'il avait été informé de cette interpellation par son ministère et qu "il va mettre en route une procédure d'extradition". Le magistrat a ajouté qu'il ignorait combien de temps serait nécessaire pour aboutir à cette extradition.

Joint par l'AFP, son avocat français, Me Alexandre Varaut, a confirmé l'interpellation, indiquant qu'il allait maintenant "tout faire, en liaison avec son avocat italien, pour obtenir sa remise en liberté", ajoutant qu'il allait pour cela "saisir la cour d'appel de Florence".

Raimondas Rumsas était arrivé troisième du Tour de France 2002 (...). Le 28 juillet 2002, le matin de l'arrivée du Tour, son épouse Edita avait été interpellée par les douanes françaises en possession de produits suspects, dont certains "peuvent être considérés comme dopants".

L'épouse était incarcérée. Après trois demandes de remise en liberté rejetées, elle était libérée sous caution le 11 octobre 2002 au terme de soixante-quinze jours de prison.

En juin 2003, toujours dans l'équipe italienne Lampre, Raimondas Rumsas était contrôlé positif à l'érythropoïétine (EPO), pendant le Tour d'Italie (...).

La contre-expertise s'étant avérée positive, Rumsas était déchu de son rang dans le Giro et suspendu pour un an par la Fédération lituanienne. Cette peine était accompagnée d'une amende de 2000 francs suisses (1295 euros) pour le coureur nommé meilleur sportif de l'année 2002 en son pays.

(...)

Oublié par les équipes de haut niveau, Rumsas, 33 ans, courrait cette saison sous les couleurs d'une équipe d'Elite 2. Il a même enrichi son palmarès la semaine dernière en devenant champion de Lituanie du contre-la-montre pour la troisième fois de sa carrière (après 1999 et 2001).

En apprenant l'interpellation de Rumsas, la Fédération lituanienne de cyclisme s'est déclarée prête à faire tout ce qui est en son pouvoir pour venir en aide à son coureur.

(...)

Un procès est prévu à l'automne.


Lire l'article en entier


Cette page a été mise en ligne pour la première fois le 29/6/2005.