Dossier dopage



L'UCI agit contre le Tramadol et les corticos


21/06/2018 - directvelo.com - Dominique Turgis

Le comité directeur de l'Union Cycliste Internationale a pris deux décisions contre l'usage des corticoïdes et des analgésiques puissants comme le Tramadol, bien que le code de l'Agence Mondiale Antidopage ne les interdise pas.

Contre les corticoïdes, l'UCI, à l'instar du Mouvement pour un Cyclisme Crédible (MPCC), veut procéder à des contrôles pré-compétition pour "détecter une éventuelle insuffisance surrénalienne qui serait alors une contre-indication médicale à la compétition. Un niveau bas de cortisol entraînerait alors une impossibilité de départ". Le MPCC réalise déjà ce type de contrôles sur les coureurs de ses équipes membres.

En ce qui concerne le Tramadol et analgésiques équivalents, l'UCI redoute ses "effets indésirables importants comme les vertiges, la perte de vigilance, la somnolence, ou la dépendance physique et les risques d'addiction aux opioïdes", déclare-t-elle dans un communiqué. C'est sur ces arguments sanitaires que l'UCI a décidé d'interdire le Tramadol en compétition et d'inscrire cette interdiction dans son règlement médical.

La fédération internationale envisage "que ces deux mesures sur les glucocorticoïdes et le Tramadol soient mises en place au 1er janvier 2019".


Lire l'article original



Sur le même sujet


Cette page a été mise en ligne le 22/06/2018