Actualité du dopage



Kolobnev se dit contaminé et va mener l'enquête

21/07/2011 - velochrono.fr - Alexandre Philippon

Dix jours après l'annonce de son contrôle positif à l'hydrochlorothiazide (...), Alexandr Kolobnev réagit. La contre-expertise a confirmé ce qu'avait déjà révélé l'analyse de l'échantillon A et le coureur russe n'est pas surpris : « Au regard des équipements technologiques dont disposent les laboratoires antidopage, et du professionnalisme de leurs employés, nous ne pouvions nous attendre à un résultat différent de celui du premier test. » Cependant, il persiste et signe : il est innocent et se dit victime d'une contamination. « La substance a été trouvée dans l'urine et non dans le sang. C'est un diurétique présent dans environ 140 médicaments », explique-t-il. A son sens, il est « impossible » qu'il ait lui-même « ingéré » le produit, compte tenu des divers contrôles internes menés par son équipe Katusha depuis des mois.

Kolobnev, aussi, revient sur l'assimilation de l'hydrochlorothiazide à un produit masquant. Il affirme que selon un expert britannique, Mike Morgan, le composé en question ne peut masquer un quelconque dopage. De plus, il entend se servir du programme Adams de géolocalisation des athlètes pour démontrer sa bonne foi : « Avoir pris volontairement cette substance, ça aurait été me mettre moi-même une corde autour du cou. » Ainsi, le double médaillé d'argent aux Championnats du monde a « initié une enquête très poussée pour trouver comment la substance est arrivée dans [son] corps » (...).

Lire l'article en entier



Cette page a été mise en ligne le 21/07/2011