Brève



Un médecin néerlandais accuse les Belges de dopage

04/11/2006 - tsr.ch avec AFP

Extraits

Le médecin néerlandais Berend Nikkels (...) a accusé samedi, dans le quotidien belge Het Laatste Nieuws, les meilleurs coureurs de cyclo-cross belges de recourir à l'EPO et à l'Aranesp depuis la fin des années 90.

"Le FC Vlaanderen du cyclo-cross court à l'EPO et à l'Aranesp", a prétendu Nikkels, 'FC Vlanderen' faisant référence aux meilleurs coureurs flamands.

Affirmant détenir de "sérieuses preuves", le médecin a assuré que "les coureurs de cyclo-cross se dopent depuis la fin des années 90 et que cela continue aujourd'hui".

"Je le sais de gens qui leur sont proches. Je ne citerai pas de noms, mais en disant FC Vlaanderen, on sait qui c'est. (...) En 2003, ils ont pris de l'Aranesp en pensant que c'était nouveau et donc indétectable, a-t-il expliqué. Ils avaient raison, les appareils en place à ce moment-là ne le détectaient pas. (...) Je ne connais pas d'exemple de cycliste (sur route aussi) qui peut devenir champion du monde sans dopage".

L'actuel champion du monde de cyclo-cross est le Belge Peter Vervecken, tandis que son compatriote Sven Nys est leader du classement mondial.

Berend Nikkels, spécialiste des questions de dopage, est connu pour ses positions en faveur d'une libéralisation contrôlée de l'EPO (...).

Les coureurs belges présents samedi à Trévise en Italie, pour la 4e manche de la Coupe du monde (...), n'ont pas souhaité réagir aux accusations de Nikkels.

Le sélectionneur belge Rudy de Bie a estimé à la télévision VRT qu'il s'agissait "de graves accusations qui souillent le cyclo-cross flamand".

"Si Nikkels n'apporte pas de preuves à ses dires, il faudra le poursuivre (en justice) car c'est regrettable de lancer des accusations sans donner de preuve et de noms", a souligné de Bie.


Lire l'article en entier


Cette page a été mise en ligne le 9/11/2006.