Actualité du dopage



Le coup de gueule de Lemond

15/07/2004 - lci.fr

Extraits

(...)

C'est le regard las d'un ancien champion qui ne reconnaît plus son sport. (...) "Il y a toujours eu un problème avec le dopage dans notre sport, reconnaît Greg LeMond dans Le Monde, mais, depuis dix ans, les produits sont tellement performants qu'ils peuvent changer un athlète physiologiquement".

Agé de 43 ans, "retraité" depuis 1994, le champion ne cache pas son amertume. "Je suis content de ne plus faire partie de ce milieu car, aujourd'hui, on n'a pas beaucoup de choix. Je suis également déçu de voir que les gens ne se posent pas plus de questions".

(...)

Lui, le triple vainqueur de la Grande boucle ne comprend plus les exploits du peloton. Ses formidables capacités d'oxygénation qui, à l'époque, faisaient de lui LA référence, seraient aujourd'hui balayées par les cyclistes actuels. "On peut transformer une mule en un étalon !", soupire-t-il.

Dans sa ligne de mire : le docteur Michele Ferrari, le médecin italien qui, selon Lemond, a "changé le cyclisme". L'homme, qui fait l'objet de poursuites pour fraude sportive, suit de près la préparation physique de Lance Armstrong depuis 1997. Il a contribué au "miracle" en faisant d'un sportif affaibli par le cancer un champion hors-normes vainqueur de toutes les éditions du Tour de France depuis 1999. Mais pour Lemond, "le miracle n'existe pas dans le vélo, il y a toujours une explication". "A cause de tout ce qui s'est passé depuis dix ans, les succès d'Armstrong n'ont pas la même valeur que les cinq tours d'Hinault", tranche celui qui n'a "jamais réussi à retrouver le même niveau" après son accident de chasse, en 1987. Lemond rapporte l'épisode d'une altercation qu'il a eu avec Lance Armstrong en 2001 lorsqu'il avait voulu le dissuader de continuer à recourir aux soins du docteur Ferrari.

(...)

Reste qu'au delà des soupçons, Lance Armstrong n'a jamais été déclaré positif lors des innombrables contrôles dont il a fait l'objet. Mais pourLeMond, cela ne constitue pas une preuve. "Tout le monde dit ça. Mais David Millar non plus n'a jamais été contrôlé positif. Or il reconnaît avoir pris de l'EPO. Le problème avec Lance, c'est qu'on ne peut pas discuter avec lui. Pour lui, soit tu es un menteur, soit tu cherches à détruire le cyclisme". Puis l'accusation se fait plus précise : "Lance est prêt à faire n'importe quoi pour garder son secret. Mais je ne sais pas comment il pourra continuer à convaincre tout le monde de son innocence".

Ironie du sort : Greg LeMond est aujourd'hui propriétaire d'une société de cycles à son nom (Lemond bikes) distribuée par Trek, l'un des sponsors de l'US Postal (...). Selon le Monde, Lemond aurait récemment été "l'objet de pressions pour qu'il se taise".

Lire l'article en entier


En savoir plus

Notes de lecture Acheter ce livre sur amazon.fr

Notes de lecture Acheter ce livre sur amazon.fr