Actualité du dopage



Lance Armstrong renonce à ses procédures en diffamation en France

05/07/2006 - Yahoo / AFP

Extraits

(...) Lance Armstrong a annoncé mercredi (...) qu'il renonçait aux procédures judiciaires, liées à des accusations de dopage, qu'il avaient engagées en France pour diffamation.

Dans un communiqué, les avocats du septuple vainqueur du Tour de France, Mes Donald Manasse et Christian Charrière-Bournazel, ont expliqué que de récentes décisions judiciaires, rendues tant en Grande-Bretagne qu'aux Etats-Unis, lui avaient donné satisfaction.

"M. Armstrong considère que son honneur et sa réputation ont été rétablis aux yeux de tous ceux en mesure d'examiner les faits de bonne foi, que de ce fait, il n'y a plus lieu de poursuivre d'autres actions en diffamation", précise le communiqué.

"En conséquence, M. Armstrong a donné instruction à ses avocats en France (...) de se désister de toute instance et action en justice pendante."

Les avocats font notamment référence à deux décisions.

Une première, rendue par Haute Cour de Londres, le 30 juin, avait donné raison à Lance Armstrong qui avait poursuivi le Sunday Times pour un article jugé diffamatoire.

Cet article faisait référence à un livre sur le point d'être publié, "LA Confidential, les secrets de Lance Armstrong", livre sous-entendant largement que le coureur américain se serait dopé.

La deuxième décision a été rendue récemment par un tribunal arbitral du Texas qui a donné tort à une compagnie d'assurances, parraineur du champion.

Cette dernière avait refusé de verser 5 millions de dollars à M. Armstrong en raison des soupçons de dopage pesant, selon elle, sur lui.

Selon les avocats, le tribunal américain a estimé que ces soupçons étaient infondés.


Lire l'article en entier


Le post-scriptum de cyclisme-dopage.com

Il semble bien que Lance Armstrong ait préféré jeter l'éponge plutôt que de risquer de perdre ses procès. En effet, dans l'affaire du Sunday Times qui avait repris des informations de L.A. Confidentiel, il avait d'abord perdu en 2005 (lire ici). En juin 2006, la Haute Cour de Londres reconnaissait que l'article du Sunday Times pouvait être la base d'un procès en diffamation, ce qui ouvrait la voie à un nouveau procès. Ce procès n'aura pas lieu car Lance Armstrong et le Sunday Times ont fait savoir qu'ils avaient trouvé un arrangement amiable (lire ici). Pour ce qui est de la décision américaine concernant son litige avec la société d'assurance SCA Promotions, on sait que la SCA a renoncé à son action devant l'évidence qu'Armstrong ne serait jamais sanctionné par les instances sportives. A l'évidence, le procès en diffamation contre les auteurs de L.A. Confidentiel n'était pas gagné d'avance.


En savoir plus

Notes de lecture Acheter ce livre sur amazon.fr

Notes de lecture Acheter ce livre sur amazon.fr



Cette page a été mise en ligne le 30/7/2006.