Actualité du dopage



Tony Rominger nie être impliqué dans le système d'affaires louches de Ferrari

29/10/2012 - 7sur7.be - avec Belga


L'ancien champion suisse Tony Rominger a démenti ce week-end que la société qu'il a fondée soit impliquée dans un réseau de financement de dopage, d'évasion fiscale et de blanchiment monté par le préparateur italien Michele Ferrari sur lequel la justice italienne enquête.

Selon deux journaux suisses, plusieurs sommes d'argent de ce système mis en place par le "docteur" italien (...) auraient transité par la société Tony Rominger management.

"Tony Rominger conteste formellement les accusations d'évasion fiscale et de blanchiment d'argent, qui sont rapportées par la presse", écrit le Suisse dans un communiqué publié par ces mêmes médias.

Rominger, qui remporta trois fois le Tour d'Espagne (1992,93,94) et le Tour d'Italie en 1995, dit qu'"il n'a, à titre personnel, plus eu de contact avec Michele Ferrari depuis de très nombreuses années" et "n'a jamais été appelé à fournir des renseignements à la justice pénale, civile ou administrative, qu'elle ait été suisse ou italienne".

Le quotidien italien Gazzetta dello sport rapportait mi-octobre que la vaste enquête dirigée par le procureur de Padoue (Italie), Benedetto Roberti, sur le "système Ferrari" avait ouvert une "boîte de Pandore" d'affaires louches et de blanchiment d'argent à travers plusieurs pays européens, impliquant des coureurs, agents et directeurs de banques.

Lire l'article en entier



Cette page a été mise en ligne le 29/10/2012