Actualité du dopage

À Caen, le procès du dopage dans le cyclisme


30/06/2017 - actu.fr - Nicolas Claich


Les amateurs de cyclisme auront le regard tourné à la fois vers les Vosges et le Calvados, mardi 4 juillet. Pendant que le peloton du Tour de France arrivera à Vittel (...), une échappée de onze personnes se trouvera à la barre du tribunal correctionnel de Caen. Parmi elles, plusieurs anciens cyclistes amateurs, dont les Caennais Fabien Taillefer et Romain Chan Tsin.

(...)

Champion de France du contre-la-montre juniors en 2007, Fabien Taillefer a par la suite reconnu s'être dopé. Les gendarmes de l'Office central de lutte contre les atteintes à l'environnement et à la santé publique et la police judiciaire avaient lancé une enquête de grande ampleur, en 2010.

Les investigations ont permis de mettre à jour un réseau dans le peloton régional. Dans le réfrigérateur des Taillefer - le père, Fabrice, est lui aussi poursuivi - les enquêteurs retrouvent notamment des seringues, ainsi que des corticoïdes.

Plusieurs utilisateurs sont identifiés, dont Stéphane Belot, champion de cyclo-cross décédé au cours de l'instruction. La femme de ce dernier sera elle aussi à la barre du tribunal, mardi, pour « importation, acquisition, détention, transport, offre ou cession de substance ou méthode interdite dans le cadre d'une manifestation sportive ».

Des médecins - dont celui de Stéphane Belot (...) - et pharmaciens sont également poursuivis par la justice. Étaient-ils au courant des pratiques de leurs patients, qui détournaient des médicaments de leur fonction première, ou ont-ils simplement fait preuve de négligence en renouvelant des ordonnances sans justification réelle ? Les débats de mardi permettront de se faire une idée plus précise.

(...) Bernard Sainz comparaîtra également devant la juridiction caennaise. Plus connu sous le sobriquet de « Docteur Mabuse », cet homme de 73 ans est présenté comme un des grands manitous du dopage dans le cyclisme.

(...)

Souvent inquiété, parfois condamné pour « exercice illégal de la médecine », ce « praticien en homéopathie » basé dans l'Orne n'a jamais été convaincu de trafic de produits dopants. Pour la première fois, des cyclistes le mettent en cause directement.

Des écoutes téléphoniques démontreraient également que Bernard Sainz conseillait les cyclistes sur la manière de se doper : combien de gouttes pour tel produit, à quelle échéance avant une course, quels produits masquants utiliser..., détaille une source proche du dossier.

Le Docteur Mabuse comparaît pour « aide à l'utilisation de substance ou méthode interdite aux sportifs ».


Lire l'article en entier



Sur le même sujet


A voir aussi


Cette page a été mise en ligne le 01/07/2017