Actualité du dopage



Début du procès Lampre

10/12/2013 - lequipe.fr - avec AFP


Les vingt-huit personnes poursuivies au tribunal de Mantoue sont accusées «d'avoir, en bande organisée, procuré, administré ou au moins favorisé l'utilisation de produits dopants non justifiée médicalement (...) afin de favoriser les prestations des coureurs de la Lampre», selon l'ordonnance de renvoi. Pour la première journée, mardi, le calendrier des audiences a été fixé. Giuseppe Saronni, l'ancien patron de l'équipe, est concerné, ainsi que les directeurs sportifs Maurizio Piovani et Fabrizio Bontempi. Dix-huit coureurs sont également accusés, dont Damiano Cunego et Alessandro Ballan (...).

Guido Nigrelli, le pharmacien, serait au coeur du trafic, en compagnie du docteur Fiorenzo Egeo Bonazzi. EPO, anabolisants, hormones de croissance et testostérone figurent parmi les produits incriminés. L'enquête a été menée pendant cinq ans par les carabiniers. Dans un communiqué, la Lampre a assuré sa «confiance dans les institutions», et rappelé sa «satisfaction» d'avoir reçu sa licence de l'Union cycliste internationale pour deux saisons. (...)

Avec deux cent cinquante témoins attendus et les juridictions d'appel, le procès risque toutefois de ne pas être mené à terme avant que ne tombe la prescription en 2017. De son côté, le Comité olympique italien doit se prononcer le 16 janvier prochain sur trois cas dans cette affaire. Le tribunal du sport a requis deux ans de suspension contre Alessandro Ballan, l'interdiction à vie d'officier dans le sport contre le pharmacien Guido Nigrelli, et sept ans d'interdiction contre le docteur Fiorenzo Egeo Bonazzi.

Lire l'article en entier



Cette page a été mise en ligne le 11/12/2013