ICCD : Indice de Confiance Cyclisme-Dopage.com

Bardiani-CSF-Faizanè - Saison 2022


Mise à jour le 20/08/2022

Sommaire

Introduction

L'équipe italienne Bardiani CSF Faizanè a été créée en 1982 par Bruno Reverberi sous le nom de « Termolan – Galli ». Depuis, elle a plusieurs fois changé de nom. Bardiani est le sponsor principal depuis 2013.

Histoire de l'équipe

Plusieurs affaires de dopage sont venues entacher l’histoire de l’équipe italienne. La première remonte à 1988. La formation s’appelle alors Selca - Ciclolinea – Conti. Ottavio Dazzan est mis hors course en raison d’un contrôle positif aux Championnats du Monde de vitesse qui se déroulent à Gand.

En 2008, le coureur Emanuele Sella est à l’origine de l'affaire « Via col Doping » (« Autant en emporte le dopage » en français). Ses aveux recueillis après son contrôlé positif à la CERA débouchent sur la mise en cause d’une trentaine de personnes et la saisie de plusieurs milliers de dose de produits dopants. Au moins cinq coureurs seront suspendus.

Pour en savoir plus sur cette affaire, lire notre revue de presse.

Toujours en 2008, le coureur argentin Maximiliano Richeze est contrôlé positif à un anabolisant lors de sa victoire dans la 4ème étape du Circuit de la Sarthe. Il est retiré de la liste des partants du Giro et écopera d’une suspension de deux ans. L’incident ne l’empêchera pas de poursuivre une longue carrière. Cette année encore, il a porté les couleurs d’UAE-Emirates.


La dernière affaire en date n’est pas banale. Elle concerne Michael Bresciani, contrôlé positif à un diurétique après avoir disputé sa toute première course professionnelle avec la formation Bardiani-CSF, le championnat d'Italie 2017. Il avait été recruté pour remplacer Stefano Pirazzi et Nicola Ruffoni, tous deux contrôlés positifs aux hormones de croissance juste avant le Giro et licenciés depuis. Pour se dédouaner, il avant une explication pittoresque : « Ma mère utilise du Lasix durant ses repas. En divisant la pastille, une partie doit être tombée dans mon assiette ». Il est suspendu deux mois, ce qui n’empêche pas l’équipe de le conserver dans son effectif jusqu’à la fin de saison 2019.

Juste avant Bresciani, Stefano Pirazzi et Nicola Ruffoni avaient donc été contrôlés positifs à quelques jours du départ du Tour d’Italie 2017, tous les deux à des peptides libérateurs de l'hormone de croissance. Les deux coureurs nient. Ruffoni avance une explication : « l’hormone de croissance détectée dans mes urines pourrait être due à la sérieuse infection de la prostate dont j’ai souffert entre le 20 mars et le 20 avril et qui m’a contraint d’arrêter de courir et prendre des antibiotiques ». L’histoire ne dit pas si Pirazzi souffrait aussi de la prostate. Les deux coureurs sont licenciés. Ils seront par la suite suspendus quatre ans. De son côté, l’équipe est suspendue un mois par l’UCI.

Liste des affaires de l'équipe
Coureur Produit Course Date Sanction Contrôle
Bresciani Michael Diurétique Championnat d’Italie 2017 Oui Contrôle positif
Pirazzi Stefano Peptides libérateurs de l'hormone de croissance Contrôle inopiné 2017 Oui Contrôle positif
Ruffoni Nicola Peptides libérateurs de l'hormone de croissance Contrôle inopiné 2017 Oui Contrôle positif
Gavazzi Mattia Cocaïne Semaine Lombarde 2010 Oui Contrôle positif
Priamo Matteo Trafic de produits dopants 2008 Oui Enquête disciplinaire
Richeze Ariel Maximiliano Stanozolol Circuit de la Sarthe 2008 Oui Contrôle positif
Sella Emanuele EPO CERA Contrôle inopiné 2008 Oui Contrôle positif et aveux
Grillo Paride Tour de la Communauté de Valence 2007 Oui Contrôle positif
Chesini Nicola Tour d'Italie 2002 NSP* Contrôle sanguin interne
Figueras Giuliano 2002 Oui Contrôle positif
Varriale Antonio Recel de produits interdits Tour d'Italie 2002 Oui Flagrant délit
Zakirov Fahat Aranesp Tour d'Italie 2002 Oui Contrôle positif
Figueras Giuliano Hormone de croissance et insuline Tour d'Italie 2001 Oui Contrôle positif
Perez Cuapio Julio Alberto Possession de caféine Tour d'Italie 2001 NSP* Enquête policière
Romano Domenico Tour d'Italie 2001 Oui Flagrant délit
Dazzan Ottavio Championnats du Monde (Piste - Vitesse) 1988 Oui Contrôle positif

* Sanction non connue

Pour voir plus d'informations sur l'équipe dans l'annuaire du dopage, cliquez ici

Les coureurs épinglés

Luca Colnaghi

En 2020, Luca Colnaghi remporte deux étapes du Tour d’Italie des moins de 23 ans. Il court alors sous les couleurs de Zalf Euromobil Desiree Fior. Mais il est contrôlé positif à l’andarine et à l’ostarine. Il plaide la prise involontaire due à un complément alimentaire contaminé. Il est suspendu trois mois. Il a malgré tout été embauché cette année par Bardiani CSF Faizanè. On espère qu’il surveille de près son alimentation.

Giovanni Visconti


Dans le cadre de l'enquête autour de Lance Armstrong et de Michele Ferrari, Giovanni Visconti fait l’objet d’une perquisition en avril 2011. Il évolue alors sous les couleurs de Farnese Vini-Neri Sottoli. En décembre 2012, il est suspendu trois mois pour avoir consulté le Dr Michele Ferrari, en dépit du bannissement à vie de celui-ci. Le tribunal antidopage du CONI lui inflige également une amende de 10000 euros. Visconti a nié que le Dr Ferrari lui ait jamais fourni des produits dopants.

Ceci ne l’a pas empêché de faire carrière dans de grandes équipes et notamment Movistar (2012-2016) et Bahrain-Merida (2017-2018).

Les dirigeants épinglés

Aucun membre de l'encadrement actuellement dans l'équipe Bardiani-CSF-Faizanè n’a été épinglé dans notre annuaire du dopage.

Les coureurs flashés

Pour en savoir plus sur le calcul des Watts élaborée par Frédéric Portoleau et sur la méthode des radars proposée par Antoine Vayer, visitez les pages suivantes :

Aucun coureur actuellement dans l'équipe Bardiani-CSF-Faizanè n’a allumé les radars de Frédéric Portoleau et Antoine Vayer

.

Les dirigeants flashés

Pour en savoir plus sur le calcul des Watts élaborée par Frédéric Portoleau et sur la méthode des radars proposée par Antoine Vayer, visitez les pages suivantes :

Aucun membre de l'encadrement actuellement dans l'équipe Bardiani-CSF-Faizanè n’a allumé les radars de Frédéric Portoleau et Antoine Vayer

.

Attitude vis-à-vis du MPCC

Le MPCC (Mouvement pour un cyclisme crédible) est une association créée en 2007 par des équipes cyclistes professionnelles dont le but est de défendre l'idée d'un cyclisme propre, en imposant le strict respect du code éthique de l’UCI et pouvant aller jusqu’à imposer des règles plus strictes que ne l’impose le Code Mondial Antidopage édicté par l’AMA. En plus des équipes, le MPCC offre la possibilité aux coureurs et membres de l’encadrement des équipes d’adhérer à titre individuel.

Bardiani a adhéré au MPCC en 2017. Aucun coureur n’adhère à titre individuel et Alessandro Donati est le seul membre de l’encadrement à adhérer.


Liste des coureurs adhérents du MPCC
Liste des membres de l'encadrement adhérents du MPCC

ICCD : notre indice de confiance

Pour la saison 2022, nous attribuons à l'équipe la note de 13,3/20. Ceci la place en 19ème position sur 28.

Les nombreuses affaires qui ont touché l’équipe et le fait d’avoir dans son effectif deux coureurs épinglés dans l’annuaire du dopage n’aident pas à faire confiance à cette équipe.

Pour consulter l'article ICCD de l'équipe BARDIANI CSF FAIZANE' en 2021, cliquez ici.