L'actualité du dopage



Txema Del Olmo interdit de territoire !

23/02/2002 - Velo101

Extraits

Le Conseil de prévention et de lutte contre le dopage (...) a décidé vendredi d'interdire au coureur basque de "participer pendant trois ans aux compétitions relevant de la Fédération française de cyclisme".

Au départ du Tour de France 2001 (...), Txema Del Olmo avait subi un contrôle antidopage (...). L'analyse effectuée à Châtenay-Malabry selon la méthode de détection mise au point par le Laboratoire national de dépistage avait alors détecté la présence d'EPO. Licencié de sa formation Euskaltel-Euskadi qui connaissait son premier cas de dopage depuis sa création, il n'avait pas pris le départ de la septième étape de la Grande Boucle à Strasbourg à l'annonce du contrôle positif. Une contre-expertise avait confirmé ces résultats à l'issue du Tour.

Mais au mois de décembre dernier, l'affaire Txema Del Olmo connait un nouveau rebondissement. La Fédération cycliste espagnole (RFEC) qui conteste la méthode française de détection, basée sur des tests urinaires, décide de le blanchir. "Poursuivre Del Olmo serait anticonstitutionnel par rapport aux lois espagnoles" avait alors indiqué la RFEC. Depuis et suite aux affaires Meïer-Hamburger, le Tribunal arbitral des Sports (TAS) a reconnu que la méthode française est "suffisamment fiable pour être utilisée comme un moyen de preuve".

Aujourd'hui, Txema Del Olmo roule sous les couleurs de la formation portugaise Milaneza-MSS mais son affaire n'est pas encore terminée. On attend maintenant les conclusions du TAS qui avait été saisi fin décembre par l'UCI pour faire appel de la décision de la Fédération espagnole.

Lire l'article en entier