L'actualité du dopage



La "banalisation" du dopage évoquée au procès de Poitiers

28/05/2001 - Yahoo / Reuters

Extraits

Des coureurs cyclistes amateurs ont évoqué la banalisation de l'usage du "pot belge", un cocktail dopant, à l'ouverture du procès de 41 personnes devant le tribunal correctionnel de Poitiers (Vienne).

"Au début, j'en ai pris pour améliorer les performances, mais ensuite, c'était tellement banalisé... Sur le coup, j'avais le sentiment d'être puissant mais le lendemain j'étais loin d'être bien", a dit à la barre Vincent Sauzeau, l'un des coureurs poursuivis pour infractions aux lois sur les stupéfiants et le dopage.

(...)

"J'en prenais le week-end pour faire la fête. L'effet a été immédiat, je n'ai pas dormi. Ça n'a pas mis longtemps avant que j'en prenne tous les week-ends", a expliqué à la barre le coureur Alain-Sébastien Bordes.

Selon l'enquête ouverte en juin 1998, le "pot" était vendu par deux retraités, Claude Deschamps et Jacques Guillendou, qui utilisaient l'un une filière d'approvisionnement belge, l'autre une filière polonaise. Il se revendait entre 800 et 2.000 francs l'unité.

(...)

Un autre prévenu, Laurent Huger, a expliqué avoir été initié par l'ex-professionnel de Festina Pascal Hervé, qui lui aurait fait sa première piqûre. Le trafic remontait, selon le dossier, au milieu des années 80.

Certains prévenus ont dit être devenus dépendants avec plus de six injections par jour et avoir initié leurs épouses.

(...)

Lire l'article en entier

Le post-scriptum de cyclisme-dopage.com

Les prévenus de l'affaire du Pot Belge et le verdict : liste complète en cliquant ici.