L'actualité du dopage



Affaire TVM - Les prévenus nient tout dopage de l'équipe notamment à l'EPO

28/05/2001 - Yahoo / AFP

Extraits

Les responsables de l'ancienne équipe cycliste néerlandaise TVM ont continué à nier tout dopage, notamment à l'EPO, au sein de leur formation, au premier des cinq jours d'un procès qui a débuté lundi après-midi devant le tribunal correctionnel de Reims.

(...)

Dès le premier jour du procès à Reims, le docteur Mikhailov a maintenu avoir acheté ce produit en Espagne, où il est en vente libre, pour le compte d'un hôpital russe qui l'utilisait dans le traitement d'enfants leucémiques.

Les défenseurs des prévenus ont ainsi tenté de faire accréditer la thèse d'une simple infraction douanière "avouée" du médecin. Ils ont remis en cause la fiabilité de la méthode alors employée pour la détection de la prise d'EPO chez les coureurs.

Mais le dossier avait été relancé pendant le Tour de France 98, après la découverte d'une centaine de produits dopants et masquants mais aussi de seringues usagées portant des traces d'EPO dans les camions de TVM et dans un hôtel de Pamiers (Ariège), où séjournait l'équipe.

Le parquet de Reims maintient qu'il s'agissait "d'un dopage systématiquement organisé, financé par des prélèvements de 7% sur les primes des coureurs versées en liquide".

Les dirigeants de l'équipe ont quant à eux expliqué ce financement "de vitamines" par "la nécessité de ne pas fournir de soins totalement gratuits pour éviter les abus, la même préoccupation qu'à la Sécurité sociale française".

Lire l'article en entier