Retour à la page Dossier dopage

Dossier dopage



VO Maxine de la honte : Petite histoire d'une belle tromperie !

Hiver 2008 - volodalen.com

Extraits

C'est l'histoire d'un produit appelé VO Maxine 113. Composé d'un acide gras de la famille des "oméga 3", ce produit permettrait d'améliorer de 12 % en moyenne la consommation maximale d'oxygène et ainsi les performances des spécialistes d'endurance. A travers des pages publicitaires, de nombreuses revues spécialisées ont relayé et continuent de relayer le discours aux "accents scientifiques" de la société qui commercialise ce produit. Une étude aurait été menée, une autre étude serait en cours, établissant scientifiquement la véracité des déclarations de la dite société. Mais derrière le discours, les faits parlent :

Une recherche que nous avons effectuée sur le principal moteur de recherche d'articles scientifiques dans le domaine de la médecine et de la physiologie (PubMed), ne nous a pas permis de trouver une seule étude dont les conclusions soutenaient clairement les résultats avancés par cette société.

Si certaines références données par le fabriquant correspondent effectivement à des publications scientifiques, aucune de ces références ne porte sur la relation éventuelle existant entre l'acide gras considéré et les performances en endurance.

D'autres références sont inventées de toutes pièces.

Une étude sur 500 sportifs est annoncée, étude pour laquelle, des sportifs sont appelés à payer une somme d'argent pour devenir sujets de l'étude. Autant dire, une pure supercherie.

Dans cette affaire (...) existe un fonds de connaissances établies sur lequel se greffe un discours dont la mise en forme laisse peu de doutes sur l'objectif poursuivi. (...)

(...)

Lire l'article en entier


Cette page a été mise en ligne le 23/02/2009.


Retour à la page Dossier dopage