Dossier dopage



Les deux nouvelles armes du dopage

14/06/2001 - Sportal - Yahoo

Extraits

L'arrivée du RSR-13, une protéine qui facilite diaboliquement l'oxygénation des cellules musculaires et le retour de l'hémaciste, une hémoglobine de synthèse interdite depuis 1998, feraient partie de l'arsenal des dopés du Giro.

Le RSR-13, une petite protéine synthétisée dans les laboratoires Baxter, aux Etat-Unis, n'est même pas un médicament qui figure sur le marché puisqu'il demeure en phase de test dans certaines clinique américaine, notamment pour traiter des cancéreux du cerveaux. Cela veut dire que ceux qui l'utilisent ne savent même pas à quoi ils s'exposent.

Ce qu'ils n'ignorent pas, en revanche, c'est que cette molécule, de par sa forme géométrique, est capable de multiplier par trois le taux d'oxygène transporté vers le muscle. Et dans ce cas, pas besoin de cure comme avec l'EPO : le RSR-13 se prend le matin d'une étape de montagne et ne laisse aucune trace dans l'organisme ni, évidemment, au contrôle anti-dopage.

L'autre arme absolue du dopage est une vieille connaissance. L'hémaciste, une hémoglobine de synthèse que l'industrie pharmaceutique et le pouvoir sportif avaient interdit en 1998. Les lots confisqués le 3 juin à San Remo seraient donc périmés! L'inconscience des dopeurs et des dopés paraît toujours plus insondable...

Lire l'article en entier