Actualité du dopage



Cet étrange Chris Mertens, alias "docteur ozone"


02/03/2015 - 7sur7.be - Christophe Da Silva


Certains cyclistes n'hésitent pas à parcourir plus de 100 kilomètres pour une simple visite chez le docteur Chris Mertens. Ses méthodes ne sont pas toujours vues d'un bon oeil par ses collègues, comme le précise Het Laatste Nieuws.

Greg Van Avermaet, 29 ans, est officiellement suspecté de dopage. Le parquet de la fédération le suspecte d'avoir reçu des injections interdites de Chris Mertens, alias le "docteur ozone" (qui injecte de l'ozone dans le sang pour augmenter la résistance à l'effort). Qui est-il?

(...)

Comme on l'apprend dans Het Laatste Nieuws, la réputation du docteur Mertens, dont le cabinet se situe à Rotselaar (Brabant flamand), n'est plus à faire dans le peloton.

"Dans les années 70 et 80, la moitié du peloton lui rendait visite", ajoute l'ancien cycliste Eddy Planckaert. "Des piqûres par ici, des piqûres par là et tes problèmes de sinus étaient arrangés."

(...)

Les pratiques du docteur de Rotselaar sont simples: il traite tout par injections. Ses méthodes de travail sont très critiquées, quasiment taboues. Surtout depuis l'instauration du "No Needle Policy", une initiative de l'UCI lancée en 2011. (...)

(...)

Les équipes cyclistes préfèrent que les coureurs ne consultent pas le docteur Chris Mertens. Chaque formation professionnelle dispose déjà de spécialistes en tous genres dans ses rangs.

"Comme médecin, je ne peux pas interdire quelqu'un d'avoir une deuxième opinion", ajoute Jan Mathieu, le chef du staff médical de Lotto-Soudal. "Mais personnellement, je ne vais jamais encourager un patient à aller voir un autre docteur. Ça m'ennuie même, car je ne sais pas ce qu'il se passe quand un coureur rend visite à un autre médecin."


Lire l'article en entier



Sur le même sujet


Cette page a été mise en ligne le 17/02/2018