ICCD : Indice de Confiance Cyclisme-Dopage.com

Team Arkéa Samsic - Saison 2022


Mise à jour le 20/08/2022

Sommaire

Introduction

La formation Arkea-Samsic a été créée en 2005, sous le nom de Bretagne-Jean Floc'h. Elle s’est ensuite appelée Bretagne-Jean Floc'h, Bretagne Armor Lux, Bretagne-Schuller, Bretagne-Séché Environnement, Fortuneo-Vital Concept, Fortuneo-Oscaro puis Fortuneo-Samsic. Cette équipe est la continuation du club amateur créé par Jean Floc'h, un industriel breton.

Emmanuel Hubert, est le manager depuis 2014 après avoir été directeur sportif. Il a couru trois années dans le peloton des tristes années 90 sans pour autant figurer dans notre annuaire du dopage.


Histoire de l'équipe

Aucune affaire de dopage n’est à ce jour venue entacher l’histoire de l’équipe. Elle est toutefois menacée par l’épée de Damoclès que constitue l’enquête déclenchée pendant le Tour de France 2020.


Nairo, son frère Dayer Quintana et Winner Anacona défraient la chronique lorsque le médecin colombien Fredy Abella et le kiné espagnol Mikel Otero sont placés en garde à vue. Une enquête préliminaire a été ouverte sur des soupçons de dopage. Les gendarmes de l’OCLAESP auraient retrouvé plus de 100 ml de sérum physiologique ainsi que du matériel d'injection. Selon Emmanuel Hubert, le médecin et le kiné ne sont pas salariés d'Arkéa-Samsic. Le Dr Fredy Abella est le médecin personnel de Nairo Quintana et Mikel Otero travaillait déjà pour lui à la Movistar. Voilà une organisation bancale à haut risque. Toutefois, dans l’attente d’un dénouement, nous avons choisi de ne pas intégrer les trois colombiens à notre annuaire du dopage. L’indice de confiance que nous attribuons à l’équipe est donc à considérer comme provisoire et le meilleur possible à ce stade.

Désolé Nairo, mais on va devoir modifier un de tes sponsors
Source : Espé - chronoswatts.com - 09/2020
Liste des affaires de l'équipe

Aucun cas de dopage n'a été répertorié pour cette équipe.

Pour voir plus d'informations sur l'équipe dans l'annuaire du dopage, cliquez ici

Les coureurs épinglés

Aucun coureur actuellement dans l'équipe Team Arkéa Samsic n’a été épinglé dans notre annuaire du dopage.

Les dirigeants épinglés

Yvon Ledanois est le seul dirigeant épinglé dans notre annuaire du dopage. Il le doit à ses liens avec Bernard Sainz, le trop fameux Docteur Mabuse. Ledanois n’est pourtant pas le seul dirigeant à voir entretenu des liens avec le faux médecin. Nous en avons repéré au moins un autre qui a été en relation étroite avec Sainz, au moins pour « programmes d’entraînement ».

Le fils d’Yvon, Kevin Ledanois, a aussi bénéficié des conseils de Bernard Sainz. Il semble qu’il ait pris ses distances.

Yvon Ledanois


Yvon Ledanois est directeur sportif dans l’équipe bretonne depuis 2018. Avant cela, il est passé par la Caisse d’Epargne devenue Movistar puis BMC.

Le passif d’Yvon Ledanois remonte à 1999 quand éclate l’affaire « Sainz-Lavelot » du nom du célèbre Dr Mabuse et de son avocat Me Bertrand Lavelot. Ledanois fait partie des coureurs mis en cause pour leurs liens avec le sulfureux faux médecin. Il est mis en examen. A son domicile du Cephyl est saisi. A cette époque, le produit est encore classé comme dopant. Le jugement de la Cour d’Appel de Paris du 18 mars 2010 détaille : « L'examen de ses urines faisait état d'un taux de caféine supérieur au taux considéré comme dopant. Les examens sanguins faisaient état d'une perfusion avec une solution de protéines ou d'albumine pour masquer une polyglobulie érythrocytaire mais ce résultat était contesté, l’intéressé souffrant d'une mononucléose. Les conversations téléphoniques faisaient état de termes codés tels que « fine côte », une « côte », « coca-cola » ou « bleu de méthylène » correspondant à des prescriptions. Il reconnaissait avoir acquis des flacons de gouttes (…) et envoyé ses résultats sanguins à Bertrand Lavelot. Il disait avoir une confiance aveugle en Bernard Sainz en raison des soins que ce dernier aurait donné à l'un des enfants. Il le connaissait depuis environ 12 ans et il était convenu qu'il lui verserait 100.000 francs [environ 15.000 euros – NDLR] s'il gagnait une course importante ».

Ledanois écope d’une amende infligée par son équipe, La Française des Jeux, qui s’est engagée sur une charte d'éthique concernant le dopage. Sur le plan judiciaire, il obtient néanmoins un non-lieu.


De son côté, Bernard Sainz ne fait pas mystère de ses liens avec Yvon Ledanois. Alors qu’il est sollicité par Max Sciandri, un autre coureur, il explique : « J'appelle Yvon [Ledanois], qui a lui aussi recours à mes compétences. Je le sonde d'abord un peu, afin de connaître les rapports qu'il entretient avec Max, car j'ai pour principe de ne pas divulguer les noms de mes « poulains ». Yvon me met tout de suite à l'aise. Max et lui sont très proches. Il va le dépanner sans problème ».

Quand Bernard Sainz est jugé en appel le 30/10/2008, Yvon Ledanois vient devant la Cour d’Appel témoigner sous serment en sa faveur.

Les coureurs flashés

Pour en savoir plus sur le calcul des Watts élaborée par Frédéric Portoleau et sur la méthode des radars proposée par Antoine Vayer, visitez les pages suivantes :

Nairo Quintana


Grand grimpeur, Nairo Quintana, le colombien a été « flashé » à plusieurs reprises au-delà de la limite des 410 Watts-Etalon de moyenne sur un Grand Tour, définie comme « suspecte ». Il l’atteinte, sans la dépasser, une première fois pendant le Tour de France 2013 (410 WE). Il la dépasse sur le Tour 2015 (413 WE) avant de répéter sa performance à la Vuelta quelques semaines plus tard (415 WE). L’année suivante, il progresse encore, atteignant 417 WE au Tour de France. 2017, marque un début de tassement de ses performances (411 WE au Giro et deuxième place au classement général final) avant de passer au travers de son Tour de France, lui qui visait un doublé. Au Tour de France 2018, il n’atteint « que » 405 WE, sans doute handicapé par une chute la veille de l’ascension du Soulor. Au Tour 2019, Quintana reste nettement sous la barre des 400 WE (394) avant un Tour d’Espagne à un niveau exceptionnel et suspect : 429 WE, avec certes des ascensions courtes (23 minutes).

Les dirigeants flashés

Pour en savoir plus sur le calcul des Watts élaborée par Frédéric Portoleau et sur la méthode des radars proposée par Antoine Vayer, visitez les pages suivantes :

Aucun membre de l'encadrement actuellement dans l'équipe Team Arkéa Samsic n’a allumé les radars de Frédéric Portoleau et Antoine Vayer

.

Attitude vis-à-vis du MPCC

Le MPCC (Mouvement pour un cyclisme crédible) est une association créée en 2007 par des équipes cyclistes professionnelles dont le but est de défendre l'idée d'un cyclisme propre, en imposant le strict respect du code éthique de l’UCI et pouvant aller jusqu’à imposer des règles plus strictes que ne l’impose le Code Mondial Antidopage édicté par l’AMA. En plus des équipes, le MPCC offre la possibilité aux coureurs et membres de l’encadrement des équipes d’adhérer à titre individuel.

L’équipe adhère au MPCC dès 2007. Un grand nombre de coureurs et de membres de l’encadrement y adhère à titre individuel. Elle n’a enregistré aucune affaire de dopage, malgré ses 16 années d’existence et si on veut bien faire abstraction de l’affaire Quintana.


Liste des coureurs adhérents du MPCC
Liste des membres de l'encadrement adhérents du MPCC

ICCD : notre indice de confiance

Pour la saison 2022, nous attribuons à l'équipe la note de 17,2/20. Ceci la place en 6ème position sur 28.

Pour consulter l'article ICCD de l'équipe TEAM ARKEA - SAMSIC en 2021, cliquez ici.