Brève



Yffiniac : un forcené s’en prend à des passionnés de cyclisme


16/12/2017 - Ouest-Rance - Dominique Surgisse


Il était près de minuit lorsque la gendarmerie d'Yffiniac (Côtes-d'Armor) a été appelée hier soir par le patron du Sporting, un bar de la commune. La situation était devenue incontrôlable dans son établissement traditionnellement tranquille. Un habitué, manifestement ivre, s'en serait subitement pris à quatre jeunes gens venus partager quelques verres lorsqu'il aurait compris qu'ils étaient des passionnés de cyclisme.

« Nous étions en train de parler du beau belge (Eddy Merckx) et de nous enflammer un peu parce que l'un d'entre nous soutenait mordicus que le beau hollandais (Jan Janssen) était plus fort, rapport Steve Nox, un des jeunes protagonistes ». Une discussion anodine de fin de semaine entre amis, le ton qui monte, sans animosité. Assez toutefois pour attirer l'attention de Bernard Hinault* et le faire complètement dérailler selon plusieurs témoins.

Stéphane Vaillère, le supporter de Jan Janssen raconte la suite : « Il s'est rapproché de notre table, sans que nous y prenions attention. Il était déjà là quand on est arrivés vers 20 heures. Il semblait ruminer seul à sa table, enchaînant les verres de cidre. Il s'est jeté sur Steve et l'a pris par le col. Il s'est mis à gueuler comme un putois. De toute façon les cyclistes c'est rien que des drogués, il a dit. Comme par hasard, dans le vélo, ils sont tous asthmatiques ! Alors forcément, on a voulu prêter main forte à notre copain Steve. On s'est levés et on a essayé de le maîtriser. Le patron aussi a essayé de le calmer. Mais il n'y avait rien à faire. La bagarre a bien duré une demi-heure. Des chaises et des tables ont volé. »

Interrogé, Jean-Paul Lolivier, le patron du Sporting, nous a rapporté que le forcené aurait baissé son pantalon et se serait mis à uriner et déféquer sur plusieurs tables de l'établissement en criant « Tous des asthmatiques ! Tous des asthmatiques et des drogués ! ». « Je ne vous raconte pas l'état de la salle, ajoute-t-il, en nous montrant les photos qu'il a postées sur Facebook. C'est désolant. C'est pas un mauvais bougre mais il a le cidre mauvais. »

A l'arrivée des gendarmes, Bernard Hinault se serait rendu sans résistance. Il a passé la nuit en cellule de dégrisement.

*Le nom et le prénom de l'individu ont été modifiés


Autres brèves de 2017


Cette page a été mise en ligne le 16/12/2017