Actualité du dopage



Les JO « les plus sales de l'histoire » ?


22/03/2020 - sports.fr - François Tesson

C’est ce que craint Travis Tygart, le patron de l’agence antidopage américaine (USADA), qui s’inquiète de l’arrêt des contrôles dans les pays touchés par le coronavirus.

(...) Son inquiétude concerne l’épidémie de coronavirus, qui a provoqué dans certains pays l’arrêt temporaire des programmes antidopage.

Dans ce contexte, Tygart tire la sonnette d’alarme au sujet des Jeux Olympiques de Tokyo. « Les J.O. doivent être reportés, a-t-il lancé sur la chaîne allemande ZDF, pour nous assurer que nous ne vivrons pas les jeux les plus sales de l’histoire. »

En France, « les missions essentielles sont maintenues »

Ainsi, l’Allemagne a dû adapter sa politique antidopage aux mesures de restrictions liées au Covid-19. « Pour le moment, nous ne pouvons pas mettre en place un système de contrôle du dopage normal, confirme Andrea Gotzmann, le patron de l’agence antidopage allemande. Cela fait dix jours que, avec l’émergence du problème coronavirus, nous avons réduit notre système d’efforts de contrôle du dopage. »

En France, l’AFLD indique que « le programme de contrôle hors compétition, normalement prioritaire, sera adapté aux circonstances. » (...)

Les différents sportifs sont toujours « soumis à leurs obligations de localisation » pour d’éventuels contrôles. Mais l’AFLD rappelle que ses agents « sont pour une large part des professionnels de santé exerçant en milieu hospitalier ou en ville et sont ou seront fortement mobilisés durant la phase épidémique. Leur mission de soignant est absolument prioritaire. » Dans ces conditions, le sport arrive au second plan.


Lire l'article en entier



Cette page a été mise en ligne le 03/04/2020