Actualité du dopage



Affaire LA MSS : « Nous n'avons rien à nous reprocher »

06/06/2008 - cyclismag.com - Propos recueillis rar François Legarré

Extraits

Le 11 mai dernier, Bruno Neves perdait la vie lors du Grand Prix d'Amarante dans des conditions pas encore totalement élucidées. Une semaine plus tard les locaux du siège de sa formation LA MSS et le domicile de quelques coureurs étaient perquisitionnés. (...) Cyclismag a souhaité en savoir plus. Jose Antonio Garrido, coureur de LA MSS, fait le point pour nous sur cette affaire.

(...)

Ton équipe a déclaré que rien de compromettant n'a été saisi au siège, est-ce aussi le cas également au domicile des coureurs perquisitionnés ?

Effectivement, rien d'illicite n'a été trouvé au siège de l'équipe et les coureurs perquisitionnés nous ont assuré qu'aucune substance interdite n'avait été saisie.

(...)

Qu'a donc saisi la police au siège ?

Pour ce que j'en sais ils ont pris l'appareil qui nous sert à mesurer le taux d'hématocrite, la plupart des équipes en ont une et sa détention n'est pas illégale. Des seringues qui s'utilisent avec cette machine et je ne sais pas ce qu'il y avait d'autre mais encore une fois rien qui ne soit défendu.

S'il n'y avait rien, qui a donné ces informations, apparemment erronées, à la presse et pourquoi ?

Le rapport de police dit seulement qu'une perquisition a eu lieu au domicile de coureurs et au siège d'une équipe du Nord du Portugal. Aucun nom de coureur n'est cité et le nom de l'équipe n'apparaît pas non plus. Tout ce qui est paru dans la presse par la suite n'avait aucune base policière.

(...)

Il se dit que vous avez été dénoncés aux autorités, il se dit aussi que cette perquisition pourrait être la résultante de la mort de Bruno Neves. Quel est ton avis ?

A moins que l'autopsie ne dise le contraire, pour moi la cause de la mort de Bruno est claire : le choc violent sur la tête. J'ai vu son visage et je sais de quoi je parle, cette image je ne peux pas l'effacer de ma mémoire. Il faut entre quatre et six semaines pour avoir les résultats de l'autopsie et à ce jour nous n'avons pas les résultats, aussi ceux qui font des supputations sur sa mort parlent pour parler. (...)

Comprends-tu que votre domination aux Asturies et au Grand Prix Paredes fut de nature à surprendre beaucoup de monde ?

Oui, il est possible que nous en ayons surpris plus d'un mais tout ceux qui connaissent le cyclisme savent que Tino Zaballa et Angel Vicioso, s'ils n'étaient pas injustement bordurés par les équipes du ProTour, seraient en train de gagner des courses du ProTour comme ils les gagnaient avant d'arriver au Portugal. (...)

(...)

Tu as couru dans une équipe ProTour (NDLR : Quick Step) avant d'arriver dans cette continentale. Le suivi médical est-il le même ? Sur le plan des contrôles êtes vous autant sollicités ?

Notre suivi médical est assez similaire à celui d'une équipe ProTour. Nous devons passer un contrôle sanguin tous les trois mois et comme les coureurs du ProTour nous devons être localisables 24 heures sur 24 car la fédération portugaise effectue des contrôles surprises qui viennent s'ajouter à ceux de la fédération espagnole et de l'UCI. A titre d'exemple, la saison dernière, avant le Tour du Portugal tous les coureurs des équipes portugaises ont eu, en moyenne, trois contrôles surprises.

(...)

Lire l'article en entier


Cette page a été mise en ligne le 10/6/2008.