Actualité du dopage



Roger Rivière dépendant au Palfium

02/12/1967 - L'Equipe

Extraits

(...) Roger Rivière (...), lors de la 15ème étape Millau-Avignon (...), dans la descente du Perjuret, petit col des Cévennes, rate un virage et s'écroule 15 m plus bas avec une fracture de la colonne vertébrale. Il avait utilisé un antidouleur qui, en même temps, agit sur la rapidité des réflexes et, ainsi, dans une courbe serrée abordée à vive allure, son temps de freinage étant altéré, la chute dans le ravin n'a pu être évitée.

Sa carrière se termine ce jour-là. Il continua cependant à utiliser cet antidouleur qui fait partie des substances conduisant à la toxicomanie. Pour avoir une idée de l'importance de sa « dépendance » enves ce produit (Palfium), il faut savoir que la dosé létale (...) est de 10 comprimés par jour alors que Roger Rivière arrivait à en absorber cinq foi plus. Quelques années plus tard « une enquête judiciaire a révélé qu'en trois ans, malgré une cure de désintoxication, Roger Rivière a absorbé 32000 comprimés de Palfium à la cadence, dans les dernières périodes, de 53 par jour ».



Cette page a été mise en ligne le 11/8/2008.