Actualité du dopage



L'ancien coureur Jack Bobridge avoue l'usage de drogue récréative

16/05/2019 - sport.be - Bruno Verscheure

Bobridge, 29 ans, a déclaré qu'il avait pris les drogues - XTC et cocaïne - avec deux coéquipiers, alors qu'il préparait des courses sur route en Europe entre 2010 et 2016. L'Australien a donné au tribunal les noms des deux coureurs impliqués, mais ils n'ont pas été révélés.

Bobridge a dit que le trio a pris les médicaments en préparation pour les courses sur route, sachant que les traces auraient disparu de leur corps le jour de la course. Il a nié l'avoir utilisé avant ou pendant les Jeux Olympiques de Pékin (2008), Londres (2012) et Rio de Janeiro (2016), auxquels il a participé à chaque fois.

L'Australien a indiqué qu'il se procurait la drogue auprès de fans. Les médicaments l'ont aidé à combattre la douleur qu'il souffrait d'arthrite, une maladie qu'on lui a diagnostiquée à l'âge de 19 ans. Les seuls médicaments légitimes contre l'arthrite, qui ne figuraient pas sur la liste des médicaments dopants, lui procuraient une fatigue chronique. L'arthrite a également été la raison pour laquelle Bobridge a mis fin à sa carrière cycliste en 2016.

Après avoir quitté sa carrière, Bobridge a dit qu'il était tombé dans un trou noir et que son mariage était en péril. En 2017, il a été arrêté pour la première fois par la police australienne. Il a été accusé de vendre de "grandes quantités" d'ecstasy (MDMA). S'il est reconnu coupable, une peine de prison l'attend.

(...)


Lire l'article en entier



Cette page a été mise en ligne le 16/05/2019