Actualité du dopage



Armstrong ne s'est pas dopé dans le Tour 99, selon l'enquêteur de l'UCI

02/06/2006 - Yahoo / Reuters

Extraits

Le président de l'Agence mondiale antidopage, Dick Pound, a jugé que le rapport remis par un avocat néerlandais à l'Union cycliste internationale et blanchissant Lance Armstrong était proche du "grotesque".

Pound prévient en outre que son agence envisage des "recours juridiques" contre l'auteur du rapport, Emile Vrijman, et les organisations, y compris l'UCI, qui adopteraient publiquement les conclusions de ce document, qu'il juge "diffamatoire".

"Le rapport Vrijman manque de professionnalisme et d'objectivité à un point tel qu'il vire au grotesque", s'insurge Dick Pound dans un communiqué de l'AMA.

"Si le sujet n'était pas aussi important et que les allégations contenues dans ce rapport n'étaient pas aussi irresponsables, nous serions enclins à ne donner à ce document que le peu d'attention qu'il mérite", ajoute le président de l'AMA.

L'UCI a commandé ce rapport à la suite des accusations de dopage portées en août contre Lance Armstrong par le quotidien L'Equipe.

(...)

Dans son rapport, Emile Vrijman conteste la procédure utilisée par le Laboratoire national de dépistage du dopage (LNDD) de Châtenay-Malabry. Il ajoute que ni L'Equipe, ni l'AMA, ni le LNDD ne peuvent se permettre de conclure à la positivité des échantillons de Lance Armstrong (...).

La méthode de détection de l'EPO n'a été officiellement utilisée qu'à partir des Jeux olympiques de Sydney, en 2000.


Lire l'article en entier


Cette page a été mise en ligne le 6/8/2006.